balance-public-ou-prive

Public ou privé ?

Savez vous pourquoi régions, Etat, Chambres de Commerce, et autres organismes publics se battent pour vous accompagner à l’export ? Je vais vous répondre et du même coup répondre à cette autre question : Public ou privé ?

La semaine passée nous avons reçu M. V.D., responsable export d’une grande entreprise lyonnaise cotée en bourse. Il est venu rencontrer cinq sociétés chinoises spécialisées dans les solutions IT pour le marché de la mode. Cette visite est l’aboutissement d’une mission « découverte du marché chinois » que ma collègue Jing, consultante spécialisée dans le domaine, avait soigneusement préparée depuis deux mois.

Une demande osée

Le jeudi midi de cette semaine de visites je reçois un message Weixin de la part de Jing disant : « V.D. just told me that he also asked the French government to organize similar meetings with Chinese companies. But their meetings are very bad and they are with Antenne 2. V.D. would like to invite Antenne 2 to the meetings I organized ».

Je suis choqué et j’appelle immédiatement ma collègue en lui demandant de me passer le client. Celui ci me confirme qu’ils ont effectivement demandé à l’organisme d’aide à l’export financé par la Région Rhône-Alpes, d’organiser une mission similaire à la nôtre. Pour faire sa publicité concernant ses services à l’export, cet organisme para-public a invité Antenne 2 pour réaliser un reportage. V.D. ajoute qu’hélas il est impossible de faire le reportage car tous les rendez-vous organisés par cet organisme sont de très mauvaises qualité. V.D. me demande donc de pouvoir emmener Antenne 2 aux deux dernier rendez-vous organisés par ma collègue, dont l’un est prévu cet après-midi du 16 juin.

Mécontent, j’explique à V.D. que sa demande est inacceptable. En effet, tous ces organismes publics ou para publics tels que les Régions, Ubi……, les Missions Economiques, les Chambres de Commerce, etc. viennent nous concurrencer. Et en plus je paie des impôts pour eux. Donc je ne vais pas en plus les faire bénéficier de notre travail !

V.D. est très en colère. Mais je tiens bon, hors de question qu’un concurrent bénéficie de notre travail. Il termine l’entretien téléphonique en me disant qu’il ne travaillera plus jamais avec notre société.

Bonne surprise

Puis quatre jours après, à ma grande surprise, V.D. m’envoie cet email de remerciement :

De: D……. V….. [v……t@c…..fr]
Envoyé: lundi 20 juin 2015 12:13
À: g……@s…..com
Objet: Mission Chine : objectif atteint

M. P…..

De retour de Chine, je souhaite vous remercier pour la qualité du travail accompli.
La diversité des RDV pris m’a permis d’atteindre les objectifs fixés : avoir un aperçu du marché de l’IT dans le domaine du textile habillement.
Je suis tout à fait satisfait de la qualité de prestation que vous avez fournie et souhaite remercier en premier lieu J.S. pour sa grande disponibilité et la qualité de son accompagnement.

A bientôt pour un débriefing plus complet et cordialement,

V….. D…..
Resp. Export C….

Je m’ennuyais à la maison

Ce client n’est pas le premier à nous remercier après avoir comparé nos services et ceux des organismes publics ou para publics. Plusieurs fois j’ai approché ces organismes dans l’espoir d’une coopération. Je me suis même donné la peine d’aller les rencontrer dans plusieurs pays d’Asie. Mais j’ai fait preuve de naïveté car ces structures publiques sont des chasses gardées pour nos fonctionnaires, leurs familles, leurs amis. Exemple :

Le 16 octobre de l’année dernière j’ai rencontré à la Mission Economique de Singapour Me L. F.L., Responsable Export Asie des entreprises françaises NTIC (informatique et Telecom). Lorsque je lui ai demandé comment elle avait obtenu ce super poste dans un si bel environnement, elle m’a répondu : « C’est simple, mon mari travaille à l’Ambassade et je m’ennuyais à la maison, alors il m’a trouvé ce poste« … Bravo Madame, passer de femme au foyer à celui de Responsable Export Asie mérite respect…

Quant à l’organisme qui aimait se faire appeler « bras armé de la région Rhône-Alpes à l’exportation », il a été liquidé par le tribunal de grande instance de Lyon. Vous n’imaginez pas comment l’argent des entreprises de la région Rhône-Alpes a été utilisé. C’était la grande vie, champagne et petites …… Si vous ne me croyez pas, faites une requête sur votre moteur de recherche préféré, vous allez êtes surpris.

Alors, public ou privé ?

Laisser un commentaire